top of page

ENSEIGNEMENTS DIVINS - 1ÈRE MARCHE - FRUSTRATIONS

Ces enseignements ont été canalisés par Cathy Muller dans une communion christique pour le bien de l’humanité.


Vous avez encore en vous des séquelles, des ressentis par rapport à l’injustice humaine, vis-à-vis de l’Amour Universel, de l’Amour de Dieu, vis-à-vis de Dieu même, vis-à-vis de la religion.


Bien sûr, les hommes ont interprété et faussé certaines données, mais les grands messages d’amour qui sont au cœur des différentes religions sont exactes : l’amour, l’amour sans limite, la tolérance, le respect pour toute chose, pour tout être, pour vous-même, l’Amour avec un grand A est primordial.


De multiples croyances, de multiples schémas erronés, vous ont fait prendre certains chemins nettement plus difficiles, par rapport à l’amour, votre idéal de l’amour. Mais qu’est-ce que l’amour ? Pour faire simple, l’énergie d’amour est l’énergie la plus puissante, la plus réconfortante et la plus chaleureuse.


Vous êtes aujourd’hui incarnés pour apprendre le détachement dans l’amour, c’est-à-dire le vrai amour, celui qui n’exige rien, qui ne demande rien, celui qui se partage naturellement sans aucun intérêt de part et d’autre, le vrai amour, qui n’est pas possessif, qui n’est pas jouissif, qui n’est pas exigeant. Seul ce véritable Amour vous permet d’aimer et, par l’amour que vous donnez, de le recevoir en retour.


Mais attention, vous n’allez pas toujours recevoir cet amour par la personne à qui vous le donnez, là aussi il y a quelque chose à bien comprendre. Vous avez parfois l’impression de donner, donner, donner. Il n’y a pas de reconnaissance, il n’y a rien en retour. Cela vous décourage, vous êtes usés, vous vous sentez déprimés, vous trouvez cela injuste et cela vous met dans des vibrations négatives de frustration. Vous êtes frustrés par l’amour que vous donnez.


Alors voyons cela de manière beaucoup plus large, vous avez compris votre mission, c’est de donner de l’amour ; pour cela, il n’y a rien à dire, vous donnez et c’est parfait, c’est du véritable amour. Par contre vous avez tous en vous une forme consciente ou inconsciente de frustration et c’est cela que vous devez effacer.


En donnant l’amour, vous élevez votre âme. Votre âme ainsi élevée vous permet d’être dans cette dimension où vous recevez. Vous recevez l’amour, vous recevez la guidance, vous recevez les conseils, vous êtes dans votre famille et vous recevez, vous recevez, vous recevez. Evidemment, cela ne provient pas des personnes à qui vous transmettez sur terre, mais peu importe, vous donnez, vous recevez.


La notion d’échange n’est pas toujours bien comprise ou perçue. Alors n’arrêtez pas de donner l’amour, car tout ce que vous donnez, même si vous ne le recevez pas en retour sur terre, vous le recevez d’une autre façon. Vous entrez dans cette lumière, vous entrez dans ce sanctuaire où tout est pur amour, d’où l’importance d’être régulièrement, surtout lorsque vous êtes dans ces sentiments de frustration, dans le silence de votre être, pour ressentir cet amour que vous recevez vous aussi. Personne ne vous a demandé de devenir des saints ou des saintes. Même si parfois je peux imaginer quelques ailes bien déployées ou des auréoles au-dessus de vos têtes, vous êtes des humains en apprentissage. 


Il faut aujourd’hui avoir cette notion d’éternité par rapport à l’âme et non pas uniquement cette partie de vous terrestre qui expérimente dans la matière. Vous êtes nettement plus grands, nettement plus beaux que juste cette partie qui vous représente sur terre. Je ne dis pas du tout que cette partie n’est pas belle mais il y a quelque chose de supérieur dont vous faites partie, qui fait partie de vous : l’amour.


Ces enseignements ont pour but aussi de vous apprendre à lâcher certaines croyances, à casser certains schémas, à enlever toute forme de limites que vous vous imposez. Cela vous donne également une opportunité d’apprendre à vous connaître davantage. Alors pourquoi ne pas écrire, mettre des mots sur vos frustrations ? Vous avez tous des frustrations. Les frustrations sont des mélanges d’énergies qui tirent vers le bas. La frustration émet la tristesse, la colère, le découragement voire même la dépression. Faites cette introspection et écrivez quelles sont ces frustrations dans vos vies. Ce sont les limites que vous vous imposez dans cette vie. Vous créez ces frustrations, même si évidemment elles proviennent la plupart du temps de l’extérieur, vous les accueillez, vous les nourrissez, vous les aimez.



Prenons deux exemples de frustration :


  1. Le manque de reconnaissance de mes proches par rapport à tout le travail effectué


Vous vous limitez. C’est dans ce manque de reconnaissance que vous mettez vos propres limites et c’est à vous de ne pas entrer dans ce jeu, de ne pas nourrir ce fantasme. Ce n’est pas une leçon d’éducation, cela n’a absolument rien à voir. C’est vous par rapport à bous. Cela n’a rien à voir avec les autres. Est-ce que vous vous respectez en acceptant certaines choses ? Est-ce que vous-même êtes bien dans ce rôle de la personne qui fait tout, qui assume tout ? Est-ce que cela vous plaît ? En analysant cela, vous verrez que vous créez vous-même ces frustrations. Vous n’êtes pas victimes.


  1. Le manque de temps pour soi-même


Vous avez tout le temps, tout le temps. Oui, vous assumez seul, il faut de l’argent, les enfants sont en demande. Mais vous avez tout le temps. C’est à vous d’organiser votre vie pour arriver à avoir ce temps et vous pouvez très bien y arriver. Vous vous limitez. Dans cette frustration, vous imposez à l’Univers de ne pas vous donner davantage de moyens pour avoir le temps. Vous vous limitez.


Vous vous limitez. Ce sont vos limites !


Je vous demanderai d’analyser: Avec quel point je me limite et comment ? Ce sont bien les autres qui me mettent dans cette situation de frustration, de victime, mais comment est-ce que je me limite moi-même ? Car vous n’êtes pas victime. Personne n’est une victime. Si vous pensez l’être, c’est parce que vous appréciez ce rôle. Vous n’êtes pas victime, c’est un rôle que vous jouez et que vous aimez jouer.


Faites cette analyse : Comment est-ce que je peux transformer cette énergie de frustration qui me tire vers le bas, qui m’empêche d’être dans la joie, qui me met dans de grosses colères, dans la tristesse, même parfois dans la dépression ? Comment est-ce que je peux transformer cette frustration en énergie de « ressort » ?


Vous allez construire une marche avec toutes ces frustrations. Elles vous ont bien servi dans cette vie et vous pouvez les remercier. Elles vous ont servi pour apprendre, pour comprendre, pour avancer, pour libérer des mémoires, pour nettoyer des impuretés, c’était nécessaire, vous en aviez besoin, mais plus maintenant. Vous n’avez plus besoin de cette énergie de frustration.


Construisez une belle marche et mettez-y toutes ces énergies qui sont denses. Vous pourrez alors marcher sur cette énergie pour aller au-delà. 


Prenons le cas d’une femme qui rentre chez elle, et ses enfants demandent, imposent, exigent, et son mari râle… Elle se sent victime. Et pourtant… Si elle rentre complètement décontractée, c’est elle qui impose : « j’arrive, je me pose, j’ai envie de passer du temps avec vous simplement, sans obligatoirement faire, faire, faire… C’est comme ça. »


Vous n’êtes pas victime, vous aimez ce rôle. Mais maintenant ce rôle, vous allez le mettre dans cette marche avec toutes ces énergies de frustration, tous vos soucis d’argent, les problèmes de santé… et vous allez marcher dessus. Elle va vous aider à aller au-delà.


Construisez votre escalier avec cet enseignement et les prochains, avec toutes ces erreurs de comportement, et ces habitudes mentales qui vous empêchent d’être illimités.


Au fond, il s’agit toujours d’un manque d’amour pour vous–même. C’est de l’amour que vous ne vous donnez pas, cela ne concerne personne d’autre. C’est du non-amour pour vous-même. Repensez à vos frustrations, il s’agit toujours d’un manque d’amour pour vous-même.


Cette première étape est importante pour pouvoir avancer dans les étapes supérieures des six prochaines marches. Vous êtes sans limite, c’est ce que souhaite votre âme, c’est l’exemple que vous aurez à donner, à enseigner. Repensez maintenant à vos frustrations. Remplissez votre première marche.





40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page